Création

 

Pour cette année 2019-2020, le suivi d’écriture en ligne des étudiant.es est assuré par Baptiste Lanaspeze, fondateur des éditions Wildproject, et Marin Schaffner, auteur et directeur de collection.

PROGRAMME

Ce qu’on peut entendre par « écologie » est aussi vaste que complexe. Du point de vue occidental, elle est une science, née au sein de l’histoire naturelle, qui devient un mouvement social dans les années 1960, puis un mouvement politique et philosophique à partir des années 1970, pour altérer progressivement toutes les disciplines des sciences humaines. • Ce grand récit n’en est qu’un parmi d’autres. Mais plus encore, l’écologie elle-même, dans sa richesse interne, invite à raconter d’autres histoires, autrement. • Science des lieux, l’écologie tend à générer des récits — multiples, situés, temporaires et aventureux. Des histoires qui invitent à raconter la diversité des mondes et des situations, des temporalités et des espaces. • Vouloir raconter dans une perspective écologique, c’est donc forcément opérer par mélange. C’est construire des histoires depuis les marges, aussi bien que mettre à jour des enchevêtrements au-delà de l’humain (Raffles 2016, Tsing 2017). C’est abolir toute frontière entre poétique et politique, comme transformer la narration (Snyder 2018, Antémonde 2018, Pignocchi 2018). C’est encore multiplier les perspectives pour comprendre autrement ce à quoi nous tenons (Schaffner 2019)… Et la liste est encore longue. • Aux confins de la fiction et de la non-fiction, l’écologie peut ainsi s’appréhender comme une « science narrative » (Morizot 2016) qui recompose nos représentations. • Cet atelier d’écriture cherchera donc à proposer un ensemble d’outils pour mieux se saisir de ces hybridations — des savoirs et des styles, des perspectives et des formes. Son objectif sera de nous faire nous questionner sur la manière éthique dont se construit tout récit et, plus largement, sur les modes d’expression les plus à-mêmes de témoigner de la complexité avec la plus grande simplicité.

B. Lanaspeze & M. Schaffner

 

MARIN SCHAFFNER est ethnologue, écrivain et pédagogue. Voyageur au long cours, il est l’auteur de l’ouvrage Un sol commun: lutter, habiter, penser (Wildproject, 2019) et traduit actuellement une anthologie de textes sur l’écologie sociale (à paraître, Wildproject, 2020). Il mène également de nombreux ateliers d’écriture et des formations en écologie auprès de publics variés — voir par exemple http://ecologiedulivre.org —, dans un souci d’émancipation collective des imaginaires.

BAPTISTE LANASPEZE est éditeur. Fondateur des éditions Wildproject, il est notamment l’auteur de Ville sauvage: essai d’écologie urbaine (Actes Sud, 2012). Il est également le cofondateur du GR2013 et des Sentiers Métropolitains (médaille d’Urbanisme). Par son travail d’éditeur, il accompagne les auteurs dans le développement de leurs mondes propres.

(image : Sans Soleil, de Chris Marker, 1983)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search